Subscribe

Cum sociis natoque penatibus et magnis
[contact-form-7 404 "Not Found"]

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

Subscribe elementum semper nisi. Aenean vulputate eleifend tellus. Aenean leo ligula, porttitor eu, consequat vitae eleifend ac, enim. Aenean vulputate eleifend tellus.

[contact-form-7 404 "Not Found"]

COLLABORATEURS DEPUIS 2012 :

Camille Maire, Sarah Riahi, Raphaël de Riz, Diana Adetu, Matthieu Cadert, Rosaria Acquasanta, Michaela Zaharieva, Lora Dimitrova, Chloé Cornu, Taina Lund-Ricard, Leandro Peredo

Aurore Vachette de Lesquen a étudié l’architecture à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne dont elle sort brillamment avec un projet de thèse sur la transformation de l’Opéra de Lausanne qui lui aura permis d’aborder des questions aussi bien scénographiques qu’architecturales et techniques.

A la fin de ses études, elle part à New York afin d’acquérir une expérience internationale et s’enrichir de nouvelles manières de concevoir qui lui permettent aujourd’hui de s’adapter rapidement et d’avoir en tête des références diverses.

De retour à Paris en 2005, elle rejoint l’agence Renzo Piano pour travailler sur un des projets emblématiques de l’agence : l’extension de l’Art Institute de Chicago. Plus tard, elle sera un acteur clé de la conception du bâtiment The Shard à Londres, la plus haute tour d’Europe.

Elle quitte l’agence en 2008 pour travailler en Australie. En 2009, elle revient en France pour travailler en tant qu’architecte sur des projets pour des clients prestigieux comme Marc Jacobs, ou l’hôtel 4* situé dans le 6e,  La Belle Juliette.

En 2012 Aurore Vachette de Lesquen fonde sa propre agence d’architecture. Son secteur d’activité s’étend de projets de réhabilitations lourdes à des bâtiments neufs, principalement dans l’hôtellerie et dans l’aménagement de bureaux mais aussi dans le secteur culturel et artistique.

Ses préoccupations, aux différentes échelles, sont celles de la rigueur à la fois architecturale et fonctionnelle pour créer des espaces qui ne sont pas seulement des volumes intégrés dans leur contexte mais aussi et surtout des lieux de vie qui doivent correspondre aux besoins de leurs utilisateurs.